Le Directeur général de l’OMS a annoncé aujourd’hui la création du Groupe indépendant sur la préparation et la riposte à la pandémie (GIPR) chargé d’évaluer l’action engagée au niveau mondial face à la pandémie de COVID-19. Communiqué de presse

 

 





Dans ses remarques aux États Membres de l’OMS, le Directeur général, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a indiqué que le Groupe serait coprésidé par l’ancienne Première ministre de la Nouvelle-Zélande, Mme Helen Clark, et par l’ancienne Présidente du Libéria, Mme Ellen Johnson Sirleaf. Mme Helen Clark a également dirigé le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) tandis que Mme Ellen Johnson Sirleaf a reçu le prix Nobel de la paix.

Œuvrant en toute indépendance, les deux coprésidentes choisiront les autres membres du Groupe ainsi que les membres d’un secrétariat indépendant chargé d’apporter un appui.

« Mme Helen Clark et Mme Ellen Johnson Sirleaf ont été sélectionnées à l’issue d’une vaste consultation avec les États Membres et des experts mondiaux. Je ne peux imaginer meilleur choix que ces responsables au caractère ferme et indépendant pour nous guider tout au long de ce processus décisif d’apprentissage. » a déclaré le Dr Tedros dans son discours.

Lors de la Soixante-Treizième Assemblée mondiale de la Santé, en mai, les États Membres ont adopté une résolution historique dans laquelle ils ont appelé l’OMS à lancer une évaluation indépendante et complète des leçons tirées de riposte sanitaire internationale face à la COVID-19.

« C’est ici l’occasion de mener un exercice d’introspection, d’examiner le monde dans lequel nous vivons et de trouver des moyens de renforcer notre collaboration pour sauver des vies et maîtriser cette pandémie » a déclaré le Dr Tedros. « L’ampleur de cette pandémie, qui a touché presque chaque habitant de la planète, appelle incontestablement une évaluation qui soit à sa mesure. »

Le Dr Tedros a proposé qu’une session extraordinaire du Conseil exécutif se tienne en septembre pour discuter de l’avancement des travaux du Groupe. En novembre, celui-ci présentera un rapport intérimaire lors de la reprise de l’Assemblée mondiale de la Santé.

En janvier 2021, le Conseil exécutif tiendra sa session ordinaire, lors de laquelle les travaux du Groupe feront l’objet d’un examen plus approfondi. Enfin, en mai 2021, le Groupe présentera son rapport de fond à l’Assemblée de la Santé.

Le Directeur général a noté que le Comité consultatif de surveillance indépendant du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire poursuivra également ses activités.

« Tout en combattant la pandémie en cours, nous devons nous préparer aux futures flambées épidémiques au niveau mondial et aux nombreux autres défis de notre temps, comme la résistance aux antimicrobiens, les inégalités et la crise climatique » a déclaré le Dr Tedros. La COVID-19 a prélevé un lourd tribut. Mais elle est aussi l’occasion pour nous de rompre avec le passé et de mieux reconstruire. »