Président Tshisekedi est arrivé à Bujumbura ce vendredi 14 juin où il est prévu un tête-à-tête avec Pierre Nkurunziza, son homologue burundais. Par Sandra Yowa





Ce dernier était parmi les premiers chefs d’Etat à s’exprimer publiquement après l’arrêt de la Cour constitutionnelle proclamant Tshisekedi vainqueur de la présidentielle de décembre 2018.

Il avait également loué un « processus entièrement organisé sans influence extérieure » et avait salué ce qu’il appellait la sagesse de Joseph Kabila.

« Par un processus électoral entièrement organisé sans influence extérieure et la sagesse du Président Kabila, la RDC vient de défendre sa dignité et sa souveraineté. Le Burundi félicite le Président élu, SE Félix A. Tshisekedi ainsi que le pas franchi par le Peuple Congolais », avait déclaré sur son compte Twitter le président burundais.

Plusieurs questions devraient être abordées par les deux hommes dont la sécurité. En avril dernier, les FARDC avaient annoncé avoir « neutralisé » 36 rebelles du Front national de libération (FNL) dont « deux officiers supérieurs qui occupaient des fonctions importantes dans cette rébellion », avait annoncé le capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole des opérations Sokola 2, dans la province du Sud-Kivu.

Il sera également question de l’intégration sous régionale, Félix Tshisekedi ne cachant pas ses intentions d’intégrer la Communauté économique Est-africaine.

« Je pense au barrage de la Ruzizi que le Burundi, le Rwanda et la RDC peuvent exploiter. Nous pouvons diversifier notre économie. Ces peuples vivent ensemble depuis des siècles et continueront de vivre ensemble. Il y a plein de choses qu’ils font qui demandent d’être encadrées », avait déclaré le Chef de l’Etat congolais en mars dernier, dans le cadre de Africa CEO Forum qui se tenait à Kigali, capitale rwandaise.

Cette visite en terre burundaise intervient après l’étape Tanzanienne où le chef de l’Etat congolais s’était longuement entretenu avec John Pombe Joseph Magufuli, président de la République unie de Tanzanie.