Élu du territoire de Kalehe dans le groupement de Buzi au Sud-Kivu, le député provincial Koko Cirimwami a dénoncé la présence des rebelles rwandais des forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR).  Justin Mwamba


Des membres des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR)

 

Retranchés dans les provinces du Nord - Kivu et du Sud - Kivu depuis 1994, ces rebelles sont signalés  dans le groupement de Ziralo et campent dans les villages de Kaharaho et  à Rutare alors que les civils sont à  Kisingiro, a indiqué mercredi  22 Mai , le député Cirimwami , se basant sur des informations reçues du chef de groupement de Buzi.  

Le député s'exprimait à l'assemblée provinciale, lors de la présentation d'une motion d'information. Ancien chef de groupement, aujourd'hui député provincial , Koko Cirimwami, dans la peau des habitants de Kalehe, a alerté sur l'exploitation des minerais par les rebelles.

Leur présence « inquiète toute la population de Kalehe car ils sont aussi à Bunyakiri mais aussi à Lumbishi dans le groupement de Buzi. », a-t-il ajouté.

« Nous sommes entrain de dénoncer leur présence parce que que les habitants sont entrain d'abandonner leurs domiciles car ces FDLR présentent déjà un danger pour la communauté. Ils sont entrain d'exploiter les champs des communautés mais aussi ils sont entrain d'exploiter illicitement les minerais qui se trouvent dans les montagnes de Kalehe. », a dit le député.

Les minerais ( Or , coltan , cassitérites ... etc ) financent l'activité des groupes armés depuis plus de 20 ans dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) , principalement dans les deux Kivus. Ces provinces regorgent près de 100 groupes armés [ rapport ] , en majorité des milices Mai - Mai.