Le président rwandais Paul Kagame a déclaré mardi que le Rwanda accorderait davantage d'importance que par le passé à l'intégration africaine au cours de son exercice de la présidence tournante de l'Union africaine (UA). Par China.org.



"Nous sommes impatients de travailler en collaboration étroite avec nos frères et sœurs du continent pour accomplir de nouvelles avancées", a déclaré M. Kagame à Kigali, au cours de son déjeuner annuel avec les nouveaux envoyés diplomatiques au Rwanda.
Encourager l'intégration africaine permettra aux Africains de commercer davantage entre eux, et d'investir ou de nouer des partenariats avec le reste du monde.
M. Kagame a souligné que la nouvelle politique d'obtention de visas à l'arrivée au Rwanda faisait partie des initiatives destinées à encourager une telle intégration. Le Rwanda ouvre désormais ses frontières aux visiteurs de tous les pays du monde qui sont éligibles à cette politique de visas, a-t-il déclaré.
Le président rwandais, qui dirigera aussi la réforme institutionnelle de l'UA, a ajouté que les réformes institutionnelles et financières de l'Union africaine étaient en bonne voie.
En 2016, les dirigeants africains ont décidé qu'une réforme institutionnelle de l'UA était urgente et nécessaire au vu du rôle que l'Union africaine doit jouer dans la supervision et la réalisation de l'Agenda 2063 de l'Afrique pour le développement et la croissance économique inclusive.
"Les changements qui sont en train de se mettre en place sont cruciaux pour l'avenir de l'Afrique. L'un des résultats de cette réforme sera la possibilité d'établir des partenariats plus forts et plus productifs entre l'Afrique et les autres continents", a déclaré le président rwandais.