Le gouvernement rwandais a témoigné une énorme croissance des secteurs social et économique au cours des sept dernières années, a déclaré Anastase Shyaka à Xinhua .


Shyaka, directeur général de la Commission de gouvernance du Rwanda (RGB), a parlé à Xinhua dans un entretien exclusif vendredi, une semaine avant les élections présidentielles prévues le 4 août.
La RGB a été en mesure de mesurer la croissance du pays à l'aide des indicateurs RGB, et tous les indicateurs de l'économie du pays affichent d'énormes améliorations dans tous les secteurs, a déclaré le responsable de la RGB, dont la mission est axée sur la promotion des principes de bonne gouvernance.
Ces secteurs sont la sécurité, les infrastructures, la gouvernance et la responsabilité, le développement institutionnel, l'agriculture et la santé, etc., a déclaré M. Shyaka.
Les Rwandais se rendront aux urnes pour décider de la présidence pour les sept prochaines années. Les trois candidats sont le président sortant Paul Kagame du Front patriotique rwandais (FPR, parti au pouvoir), Frank Habineza du Parti démocratique vert du Rwanda et Philippe Mpayimana, candidat indépendant.
Le Rwanda a été "exceptionnellement bien" dans tous les secteurs de l'économie du pays, a déclaré M. Shyaka, ajoutant que le pays a été classé à plusieurs reprises parmi les cinq premiers pays d'Afrique qui ont connu une croissance économique rapide.
Il a indiqué que le gouvernement rwandais s'est bien comporté dans les solutions de croissance pour les familles, comme "One Cow per Poor", communément appelée "Girinka", programme d'éradication de la pauvreté Vision Umurenge Program et régime d'assurance maladie Mutuelle de sante.
Au cours des sept dernières années, le Rwanda a réussi à construire et à renforcer des institutions de gouvernance démocratique, ce qui a donné lieu à un gouvernement efficace, responsable et transparent qui promeut une société pacifique, juste et équitable.
Selon M. Shyaka, certaines cibles de développement ont été fixées à un niveau élevé que le pays n'a pas atteint au cours des sept dernières années, mais l'amélioration est surprenante.
Environ 6,8 millions de personnes participeront aux élections présidentielles de cette année, selon la Commission électorale nationale du Rwanda. La date des scrutins est prévue pour le 4 août, alors que la diaspora votera le 3 août.
L'annonce des résultats provisoires des élections présidentielles sera publiée au plus tard le 9 août et les résultats définitifs seront annoncés au plus tard le 16 août, selon le calendrier des élections présidentielles publié par NEC.
Les principaux objectifs du prochain gouvernement élu devraient contribuer à consolider ce qui n'a pas été réalisé au cours des sept dernières années, a-t-il déclaré.
"Il existe des domaines où nous savons que notre performance est faible et que les besoins sont élevés, tels que les développements d'infrastructures, l'accès à l'électricité, la construction de routes, la promotion de produits fabriqués au Rwanda, entre autres".
Le Rwanda aspire à devenir un pays à revenu intermédiaire d'ici 2020 et cela sera réalisé si le prochain gouvernement élu se concentre sur les principaux facteurs de l'économie qui conduiront notre pays à un statut de revenu intermédiaire au cours des deux prochaines années, a-t-il ajouté, ajoutant que le pays doit aussi se concentrer sur des niveaux plus élevés de responsabilité et de développement institutionnel au cours des sept prochaines années.
Les élections présidentielles de cette année seront la troisième depuis la fin du régime ex-génocidaire en 1994. M. Kagame a remporté des victoires écrasantes lors des deux dernières élections présidentielles de 2003 et 2010 en remportant respectivement 95% et 93% des voix.
Selon M. Shyaka, les élections au Rwanda sont parmi les plus sûres en Afrique. "Nous n'avons pas vu de violence dans les élections et les médias accordent une attention égale à tous les candidats", a-t-il déclaré.