Akon a été parmi les panélistes invités lors du Youth Connekt Africa qui vient de se dérouler à Kigali au Rwanda. Au cours de son speech, l’artiste s’est encore illustré avec un discours de sensibilisation et d’encouragement à l’endroit de la jeunesse. Akon invite notamment la jeunesse africaine à rêver d’une Afrique meilleure, en vendant notamment à travers les médias, une positive de notre cher continent. Par Raoul Fone



« Nous vivons dans un monde où tout est une question d’image et de marketing. Les plus grands professionnels de l’image de tout l’univers sont les Etats-Unis. Ils ont fait en sorte que les Etats-Unis soient perçus comme étant le meilleur endroit au monde où fait bon vivre. La patrie de la liberté! Le pays des vaillants! L’endroit où je vais aller poursuivre mes rêves. Nous devons être capables de raconter nos propres histoires. Réalisateurs, producteurs de films, professionnels du divertissement, la presse, c’est à vous qu’incombe de redéfinir la manière dont est perçue l’Afrique.
Vous savez ce qui se passe ici. Vous savez clairement ce qui se passe de bien, de mal, de vraiment mauvais. Ce que vous choisissez de montrer, c’est ce que le montre verra. Je peux vous dire qu’aujourd’hui à Chicago seul, on déplore plus de morts que pendant la guerre en Irak. Mais vous ne verrez cette information nulle part. Il y a des choses qui se passent aux Etats-Unis qu vous ne verrez jamais, car ils vous montrent uniquement ce qu’ils veulent vous montrer. C’est une question d’intégrité nationale. Il y a une certaine réputation que vous devez maintenir. Personne ne lave son linge sale en public.
L’un des problèmes que nous avons en Afrique, c’est que lorsqu’une chose de négatif se passe, les journalistes s’empressent de véhiculer le message. Et puis, cette histoire se déploie sur internet, d’autres chaînes la récupèrent et la rediffusent… »