Pour démarrer l’année judiciaire à Bruxelles, un nouveau procès aux assises sur le génocide contre les Tutsi au Rwanda





Un nouveau procès Rwanda aux assisesparmi les importantes affaires qui seront jugées à Bruxelles lors de l’année judiciaire 2019-2020.

La nouvelle année judiciaire à Bruxelles entamera un nouveau procès concernant le génocide commis au Rwanda, le 5e jugé à Bruxelles. Trois hommes, Fabien Neretsé, Emmanuel Nkunduwimye et Ernest Gakwaya, devront répondre de crime de guerre et de crime de génocide. Le tirage au sort des jurés aura lieu le 21 octobre et les débats débuteront le 24 octobre pour plusieurs semaines.

Ernest Gakwaya et Emmanuel Nkunduwimye avaient été arrêtés en mars 2011 à Bruxelles. Il leur est reproché d’avoir été membres des Interahamwe, ces milices responsables de la plupart des massacres durant le génocide en 1994. Fabien Neretsé, lui, avait été arrêté en France, en 2011 également. Ce haut fonctionnaire rwandais, originaire de Ruhengeri, était un homme d’influence sous le régime du président du Rwanda Habyarimana. Il est particulièrement suspecté de l’assassinat d’une Belge, Claire Beckers, ainsi que du mari de celle-ci, Isaïe Bucyana, et de leur fille Katia. Ils avaient été tués quelques jours après le début du génocide, le 9 avril 1994, à Kigali.

C’est le premier des procès du génocide rwandais en Belgique au cours duquel la cour d’assises va devoir juger sur base d’un nouveau chef d’accusation, celui de crime de génocide, outre celui le crime de guerre.