L’équipe de l’Economic Development Board of Madagascar (EDBM) est, en ce moment, en terre rwandaise. Des opportunités d’affaires sont étudiées. Par Mirana Ihariliva



Andry Ravalomanda, DG de l’EDBM et Clare Akamanzi, DG du Rwanda Development Board (RDB).


Les échanges commerciaux entre les deux pays ont besoin d’être redynamisés. Madagascar n’est   encore que le 134e pays partenaire du Rwanda en matière d’import-export.

La Grande île exporte notamment des boissons, du liquide alcoolisé et du vinaigre d’une valeur totale de 556 000 dollars en une année (2017). La même année, les importations de viandes et d’abats comestibles ne se chiffraient qu’à 1000 dollars.

L’Economic Development Board of Madagascar (EDBM) conduite par son directeur général, Andry Ravalomanda, effectue ainsi des analyses comparatives du marché rwandais.

Le Rwanda se présente, en effet, comme le deuxième pays où il est le plus facile d’investir en Afrique et le premier dans la communauté Estafricaine selon le rapport Doing Business. Depuis l’accession de Paul Kagamé au pouvoir en 2000, le Rwanda est un modèle pour les pays africains en termes de réglementation des affaires. « Cette immersion en terre rwandaise a pour objectif d’échanger les bonnes pratiques en matière de promotion des investissements et d’amélioration du climat des affaires entre l’EDBM et les parties prenantes locales », fait savoir l’EDBM.

Mémorandum

Le Produit intérieur brut (PIB) du Rwanda est de 9137 milliards de dollars soit 776 dollars par habitant. On note une augmentation de croissance annuelle de 242% en 56 ans. Le pays possède des terres fertiles pour nourrir ses quelque 12 millions d’habitants. Selon la Banque mondiale, les investissements publics ont constitué le principal moteur de la croissance du Rwanda de ces dernières années. Une croissance soutenue par le service et l’industrie et qui s’accroîtra de 7,8% en 2019. «

L’EDBM a rencontré le Rwanda Development Board (RDB), le ministère du Commerce rwandais et a raffermi ses relations avec des parties prenantes locales telles que l’Africa Parks Conservation, l’Africa Improved Foods (AIF). Dans le but d’accroître les flux d’investissement et de renforcer le partenariat économique entre les deux pays, l’EDBM et le RDB -

en tant qu’Agences de promotion des investissements (API)- ont signé un mémorandum d’entente le 19 février à Kigali. Ceci en présence de Valéry Ramonjavelo, secrétaire général de la Présidence », rapporte l’EDBM Cette mission de Benchmarking au Rwanda s’effectue dans le cadre du projet d’Appui à la promotion des investissements (PAPI) nancé par la Banque Africaine de Développement (BAD). Depuis l’année dernière, la partie malgache et le ministère des Affaires étrangères rwandais ont déjà discuté de l’approfondissement des domaines de collaboration tels que le numérique, le transport aérien avec Rwanda Air, l’énergie et l’urbanisme. De plus amples détails sur le mémorandum seront sûrement communiqués par l’EDBM.