Le Rwanda, véritable "success story" africaine, ne cesse d’attirer la curiosité internationale. Cette fois, ce sont les entrepreneurs indiens qui ont décidé de poser pied dans ce pays d’Afrique de l’Est. Par Ristel Tchounand


Objectif des indiens: renforcer leur empreinte économique. En perspectives, des partenariats avec des entreprises locales, des programmes de formations en innovation technologique, …
Le Rwanda séduit et c'est le moins que l'on puisse dire. En séjour jusqu'au 6 septembre prochain, une délégation de 25 entrepreneurs représentant presqu'autant d'entités sillonnent différentes institutions nationales dans le cadre du Programme de croissance de l'innovation Inde-Rwanda (IRIGP), lancé en février dernier lors de la visite à Kigali du vice-président indien Hamid Ansari. Objectif : renforcer l'empreinte des entrepreneurs indiens dans ce d'Afrique de l'Est.
Selon ce programme, 500 entreprises indiennes devraient, à terme, devenir actrices dans l'économie rwandaise. Et la voie la plus priorisée est celle des partenariats avec les entreprises locales. Sur la vingtaine d'entreprises actuellement dans le pays, dix ont déjà signé des accords avec des sociétés locales et la moitié de ces partenariats sera financée par le gouvernement rwandais ou indien. La fourchette des enveloppes : 50 000 à 100 000 dollars.
Gagnant-gagnant
En investissant ainsi au Rwanda, les entrepreneurs indiens disent en tout cas être motivés par la volonté de contribuer au développement du pays de Paul Kagamé, en y développant les différentes innovations réussies dans leur pays.
« La chose la plus importante, contrairement à d'autres, est que les entreprises indiennes et le gouvernement veulent créer des emplois, acquérir les compétences du peuple rwandais, créer des entreprises au Rwanda, créer des emplois au Rwanda et améliorer l'emploi et l'économie de ce pays », Munish Gupta, conseiller du programme.
En plus des partenariats Business to Business (B2B), d'après ce responsable indien, certains entrepreneurs rwandais effectueront également des stages de formations en Inde dans le but d'affiner leurs compétences en technologie et en innovation. Pendant plusieurs semaines, ils seront mis dans les mêmes conditions et rythmes que leurs homologues indiens pour tester et même augmenter leurs capacités. A Kigali, cette collaboration réjouit et donne déjà des idées sur ce que les entrepreneurs locaux pourraient bénéficier.
« L'Inde possède une expertise et une grande expérience dans des secteurs intéressants, y compris les agro-industries, les produits pharmaceutiques, les machines, les produits chimiques, les logiciels, les technologies de l'information, qui sont des secteurs prioritaires dans notre pays », a déclaré Clare Akamanzi, directrice générale du Bureau de développement du Rwanda (RDB).
Les Rwandais sont également intéressés par les technologies développées en Inde pour améliorer les conditions de vie des citoyens, telles que celle du traitement des eaux usées transformés en eau potable, ainsi que les technologies utilisées pour la transformation des matières plastiques en serviettes hygiéniques pour femmes.
Depuis son ascension économique fulgurante post-génocide, le Rwanda est devenue un modèle en Afrique en matière de développement économique. Et la réussite du pays de Paul Kagamé ne cesse d'attirer les investisseurs étrangers qui tentent la mise sur un marché plein d'opportunités.