Le ministère congolais de la Santé confirme le premier cas d'Ebola dans la ville de Goma, où vivent plus de 2 millions de personnes. Par AP





La capitale régionale située à l'est du Congo se situe à la frontière avec le Rwanda, pays qui se prépare à une éventuelle épidémie depuis l'apparition de l'épidémie il y a près d'un an.

La personne dont le cas confirmé a été annoncé dimanche soir est un pasteur qui se trouvait dans la ville de Butembo.

Cette annonce marque une grave escalade de la crise du virus Ebola au Congo. L’épidémie qui a débuté en août dernier est déjà la deuxième plus meurtrière de l’histoire.

Plus de 1600 personnes dans l'est du Congo sont mortes du fait de la propagation du virus dans des zones trop dangereuses pour les équipes de santé. Il existe un vaccin expérimental, mais il n'a pas été universellement accepté par les habitants de la région.