Un avion construit par des adolescents sud-africains est en vol du Cap au Caire - et a fait avec succès sa première escale en Namibie. By Mohammed Allie



Megan (droite) est l'une des pilotes et Agnes (gauche) fait partie de l'équipe de soutien.


Il faudra six semaines pour parcourir les 12.000 km qui séparent l'Afrique du Sud et l'Égypte. L'avion de quatre places Sling 4 a été assemblé par un groupe de 20 élèves d'horizons très différents.

« Le but de cette initiative est de montrer à l'Afrique que tout est possible si l'on s'y met », a déclaré Megan Werner, pilote de 17 ans.

Les adolescents ont construit l'avion en trois semaines, à partir d'un kit fabriqué en Afrique du Sud par Airplane Factory. Le kit était livré avec des milliers de petites pièces qui devaient être assemblées.

« En regardant l'avion, je suis si fière de moi, je n'arrive pas à croire ce que nous avons fait. J'ai l'impression que c'est mon bébé. Je la chéris », avance heureuse Agnes Keamogetswe Seemela âgée 15 ans.

Elle est originaire du township de Munsiville dans la province de Gauteng.

« Il vole en douceur et les vues sont à couper le souffle », a-t-elle dit au sujet de son voyage inaugural, de Johannesburg au Cap, avant le début officiel du voyage.

« J'ai participé au montage du fuselage central ainsi que des stabilisateurs horizontaux et verticaux. Et j'ai aussi un peu aidé avec les ailes ».

La jeune fille de 15 ans a dit qu'elle espère que ses efforts vont inspirer d'autres personnes comme elle.

« Au début, les gens de ma communauté ont été choqués. Ils ne m'ont pas cru quand je leur ai dit que j'avais aidé à construire un avion que nous allons faire voler du Cap au Caire, » dit-elle.

« Mais maintenant, ils sont très fiers de moi. »

Il faut 3.000 heures de travail pour assembler un Sling 4.

C'est Megan, 17 ans, qui a lancé le projet, et ceux qui ont rejoint son initiative U-Dream Global ont été estimé de plus de 1.000 candidats.

Elle était l'une des six membres du groupe à avoir obtenu une licence de pilote, et les six pilotes se partageront les tâches dans leur avion argenté, qui porte des cartes de l'Afrique sur les deux ailes ainsi que les logos des sponsors.

« Obtenir une licence de pilote équivaut à obtenir un diplôme - ce qui n'a pas été facile lorsque j'ai dû étudier pour mes examens du premier semestre », a déclaré Megan, qui avait ses examens de fin d'études en octobre à réviser, en plus de sa préparation au vol.

Son père, Des Werner, qui est pilote professionnel, a dit qu'il faudrait normalement 3.000 heures pour assembler un Sling 4.

« Si vous le divisez par 20 enfants travaillant sous surveillance, vous pouvez le faire en trois semaines. Le moteur et l'avionique ont été montés par des spécialistes, mais la construction a été entièrement réalisée par les enfants », dit-il.

Carte des arrêts prévus en route du Cap vers l'Egypte


Ça m'a donné la chair de poule

La première escale de l'équipe a eu lieu dans la ville côtière de Luderitz, au sud de la Namibie.

L'avion a une autonomie de vol de six heures et demie et d'autres escales sur la route vers l'Egypte sont programmées notamment au Zimbabwe, au Malawi, en Tanzanie, au Kenya, en Ethiopie et en Erythrée.

Ils prendront un itinéraire différent sur le chemin du retour qui comprendra des arrêts en Ouganda, au Rwanda, en Zambie et au Botswana.

Un avion de soutien Sling 4 piloté par des pilotes professionnels accompagnera les jeunes pilotes.

Durant leurs escales, les jeunes pilotes ont prévu de faire des exposés pour motiver d'autres adolescents.

« C'est génial de voir à quel point les gens sont inspirés par ce que nous avons fait", dit Megan. "Ça m'a donné la chair de poule. »