Les autorités rwandaises s’apprêtent à lancer un projet visant la construction d’une usine de fabrication de plusieurs produits, dont du papier toilette à partir du bambou. Par Jean Marie Takouleu







Les négociations sont en cours avec plusieurs investisseurs pour le financement du projet.

La valorisation du bambou est en passe de prendre une tout autre dimension au Rwanda. Les autorités de ce pays d’Afrique de l’Est veulent construire une grande usine qui fabriquera des produits du quotidien à partir du bambou. Il s’agit entre autres du papier toilette qui est fabriqué d’ordinaire avec du bois. L’usine produira aussi des brosses à dents, des brosses à linge, des meubles et même certains matériaux de construction.

La Rwanda Water and Forestry Authority (RWFA) est en pourparlers avec plusieurs investisseurs pour le financement de ce projet développement durable. « Nous sommes dans la phase finale des négociations avec un investisseur potentiel pour aider à mettre en place une grande usine à Masaka qui fabriquera des produits à partir de bambou et plantera des bambous pour approvisionner l’usine. Nous devons planter sept espèces de bambous adaptées à l’usine », précise Jean-Pierre Mugabo, le directeur de la RWFA.

Un plan de valorisation du bambou au Rwanda

Selon Jean-Pierre Mugabo, les études de faisabilité relative à la construction de l’usine de valorisation du bambou ont déjà été effectuées, ainsi que son plan de construction. Le directeur de la RWFA prévoit même le lancement des travaux sur le site de l’usine d’ici 2021. Le bambou transformé dans l’usine sera cultivé dans la province de l’Est, sur une superficie de 2 119 hectares.

« Il y a déjà environ 200 hectares de bambous prêts à être plantés pour aider au démarrage de l’usine », précise Jean-Pierre Mugabo. Ce responsable indique également que le gouvernement souhaite augmenter la production du bambou, c’est-à-dire de 530 hectares en 2018 à 3 645 hectares en 2021 pour approvisionner l’usine. Afin de fonctionner à plein régime, la future usine devrait pouvoir disposer de 5 000 hectares de plantations de bambou.

Le développement de ce projet correspond à la volonté du gouvernement rwandais de valoriser le bambou, une alternative viable face à la déforestation. Pour mettre en œuvre cette politique, le ministère rwandais de l’Environnement a signé en avril 2019, un accord avec China Bamboo Aid Project pour l’importation et la culture de plusieurs variétés de bambou au Rwanda. Ces bambous permettront la fabrication de papier, d’emballages et seront également consommés comme légumes.