L’entreprise floricole rwandaise, Bella Flowers envisage d’acheminer sur le marché intérieur, un volume de 6,2 millions de tiges de roses coupées, soit une hausse de 20% par rapport à l’année dernière (5,15 millions), indique Newtimes. Par Espoir Olodo



« L’industrie floricole est encore à ses débuts au Rwanda et il y a un immense potentiel pour la croissance de l’industrie et de la floriculture.», souligne Elizabeth Kung’u, directrice commerciale de la compagnie.
Plus largement, explique Gopal Patil, responsable des fermes et directeur général par intérim de la firme, l’entreprise s’est fixée un objectif de production de 100 000 tiges de roses coupées par jour, un stock destiné aussi bien au marché local qu’à l’exportation.
Bella Flowers exploite une ferme floricole de 35 hectares dans le district de Rwamagana, situé dans la Province de l’Est. Elle a entamé ses exportations durant le troisième trimestre 2016 et a expédié en 2017, près de 13 millions de tiges de roses vers l’Europe.
D’après les données du Conseil rwandais de développement des exportations agricoles (NAEB), le sous-secteur floricole rwandais a généré 2 milliards de francs rwandais (2,3 millions $) sur les onze premiers mois de 2017.